Articles divers

Le chiot : choix et sélection

La prévention des problèmes futurs
Les questions à se poser

 

Prendre un chiot implique des devoirs de la part des maîtres.


Le chien n’est ni un jouet, ni une machine, ni un enfant. C’est un être vivant et sensible qui agit en fonction de son espèce.


Avant d’acheter un chiot, il faut savoir que vous allez vous engager vis-à-vis de lui pour toute la durée de sa vie (environ 10 ans)

 

  • Chaque chiot est unique
  • Chaque milieu de vie est unique
  • Chaque maître est unique


Une réunion de famille pour un choix concerté et l’entente sur le mode de vie à donner :

  • Pourquoi prendre un chiot ?
  • Toute la famille est-elle d’accord ? Si une seule personne s’y oppose, il vaut mieux ne pas le prendre
  • Avez-vous un budget suffisant ? Un chien doit être nourri, vacciné, soigné
  • Votre véhicule convient-il ? Un chien de taille moyenne ou grande prend de la place, il doit être à l’aise pour voyager
  • Votre habitation convient-elle ? Les studios et les appartements exigus ne sont pas un idéal, il vaut mieux avoir un jardin
  • Votre voisinage n’aime pas être dérangé ? Même le chien le plus sociable va aboyer à un moment ou à un autre, c’est un instinct naturel
  • Avez-vous choisi quel chien vous désirez (race, taille, sexe) ?
  • Mâle ou femelle ? Un mâle est un peu plus turbulent mais toujours disponible, une femelle va avoir des périodes de chaleur deux fois par an qui peuvent causer problème en ville
  • Savez-vous quel type de chien n’est pas fait pour vous (race, taille, calme, actif…) ?
  • Que désirez-vous faire plus tard avec lui ? Chien de compagnie, chien d’exposition et d’élevage, chien de concours de travail
  • Avez-vous la disponibilité adaptée à l’espèce ? Sortie au moins une heure par jour
  • Connaissez-vous les besoins d’un chien pour son bien-être ?
  • Connaissez-vous l’incidence du milieu et des expériences vécues par l’animal durant les premiers mois ?
  • Connaissez-vous votre influence sur ses comportements ?
  • Connaissez-vous l’influence des conduites anthropomorphiques (le prendre pour un humain) sur son développement social ?
  • Connaissez-vous l’incidence des émotions des humains sur son comportement ?
  • Respecterez-vous les règles sociales de l’espèce, dominance et hiérarchie claire et non autoritarisme ou laxisme ?
  • Savez-vous  que les situations contradictoires ou floues engendrent de l’anxiété chez le chien ?
  • Avez-vous fait le choix en fonction de vos conditions de vie ?
  • Voyez-vous l’environnement comme le voit votre chien ?
  • Saurez-vous communiquer avec lui, comprendre et échanger des informations sans faire d’erreur ?
  • Savez-vous, que si vous créer un problème de comportement chez votre chien, il va vous coûter cher en argent, en stress et en ennuis ?
  • Avez-vous préparé le transport de votre chiot (cage, laisse et collier, de quoi le nettoyer s’il est malade, un morceau de tissu imprégné de l’odeur de la mère et des chiots, etc.) ?

 

Vous êtes-vous renseigné sur la plus proche école du chiot, afin d’y inscrire votre jeune protégé le plus vite possible ? Toutes ne correspondent pas à la méthodologie mise en place par J. Ortéga et ont de graves lacunes.

 

Avant de vous inscrire suivez les conseils suivants : http://www.ecole.du.chiot.free.fr/